............Chapitre premier*****Chapitre premier*****............

 
 ... ... ... ... Chapitre premier *****Chapitre premier***** ... ... ... ...

Chapitre premier.





Il était méchant. Aigrit. Sournois. Sadique ... Et surtout, il était le patron...

- Je déteste le déca Bill !
Hurla t' il en jetant le petit récipient blanc dans la poubelle. Tu as cinq minutes pour aller me chercher un expresso avec de la cannelle et sans mousse. Pas une de plus !

Le jeune androgyne réalisa que l'ordre de Mr Kaulitz était quasi impossible à réaliser si il ne sortait pas maintenant de sa torpeur. Il inspira alors un grand coup et se précipita en dehors du bureau, puis fonça sur l'ascenseur le plus proche. Complètement paniqué, il appuya frénétiquement sur le bouton désignant le rez de chaussé et insulta la porte de la machine. 24 secondes plus tard, il était devant les portes du grand bâtiment dans lequel il travaillait en temps qu'assistant personnel du directeur marketing.
C'était un des immeubles le plus connu et le plus gros de Paris. Sa renommé était d'ordre international et son personnel était choisit sur des critères strictes, et précis.

Bill avait dix neuf ans, et cela faisait trois semaines qu'il travaillait ici. Il venait de quitter la faculté d'art après avoir terminé en beauté son année et avait commencé à chercher du travail dans le domaine de la mode. Après s'être gentiment fait remballer par trois grandes entreprises de stylisme, il avait décidé de tenter le tout pour le tout. Et aussi bizarre que cela puisse paraitre, il avait était prit.

Bill était un garçon naïf, d'une gentillesse et d'une délicatesse pure. Il était maladroit, attentif aux autres, peureux et travailleur. Il adorait aider les autres, et se prenait souvent les pieds dans ce qui se trouvait au sol. Il avait passé les trois quart de sa vie le nez plongé dans les études, et avait une peur bleu des araignées et autres bestioles à pattes.

Bill était beau. Original. Et modeste.

Il soignait son style, aussi particulier soit il, et c'est ce qui frappa en premier Mr Kaulitz. Au début, celui ci avait bien rit lorsqu'il avait appris qu'un gamin de dix neuf ans sans expérience comptait se présenter à un entretient pour devenir son nouvel assistant. Puis, il avait posé les yeux sur le petit. Et il avait arrêté de rire.

Bill avait passé l'entretient d'embauche complètement crispé sur sa chaise, et l'expression " avoir un balais dans le cul " lui allait comme un gant ce jour la. Blanc comme un cachet d'aspirine, il s'était mis, à son plus grand désespoir, à bégayer et oublier les mots qui confectionnaient la langue française. Et Tom avait alors adoré le déstabiliser le plus possible. Il n'avait rien à perdre après tout. De toute façon, dès qu'il l'avait vu rentrer, il avait su que ce serait lui. Qui aurait le poste...

Le jeune brun ne fit guère attention aux voitures lorsqu'il traversa pour se rendre au café d'en face, et Mr Kaulitz se mordit la lèvre du haut de sa tour, lorsqu'il vit cela. De sa gigantesque fenêtre, il apercevait son assistant slalomer entre les auto parisiennes, qui étaient aussi agressives que des lionnes, à cette heure ci de la journée. Il fronça les sourcils et culpabilisa un instant. Le garçon risquait sa vie pour son petit caprice matinal. Mais ce sentiment disparut rapidement, et il marmonna dans sa barbe :

" Bof, j'en vaut la peine. Et puis, c'est dégueulasse le déca ... "



...
Bill faillit tomber à la renverse lorsqu'il vit la queue monstre dans le café. Il consulta sa montre et faillit tourner de l'½il. Il lui restait trois minutes trente pour le rapporter à son patron. Heureusement pour lui, Sandrine, la serveuse du bar l'aperçut, lui, et sa mine déconfite, et lui apporta la bonne commande alors qu'il avait à peine eu le temps d'ouvrir la bouche.

- Expresso avec cannelle sans mousse. Tu as pris le mauvais ce matin. Le bon était posé juste à coté.
- Sandrine, que ferais-je sans toi ?
- Tu te ferais surement renvoyer,
rigola t' elle en lui administrant une tape amical sur l'épaule. Allez, fonce.
- Merci merci !!


Et Tom acquiesça un sourire lorsqu'il vit le jeune homme refaire le chemin inverse avec son café. " Ce gosse est plein de ressources ", pensa t' il en se replaçant sur son fauteuil de bureau...
Une minute plus tard, la porte s'ouvrit brusquement et Bill entra, essoufflé comme un b½uf, le café entre ses doigts frêles et tremblants. Il s'avança alors vers l'imposant bureau, manquant de justesse de s'étaler dessus en se prenant les pieds dans le tapis en peau et posa le plus délicatement possible le café sous le nez de son patron.

- Voilà, M / Monsieur
, dit il d'une petite voix .

Sans un regard ni un merci pour le garçon, Mr Kaulitz avala la moitié de sa boisson pour la poser ensuite dans l'angle de son bureau. Il plaça ses lunettes sur son nez parfait et dit :

- Bill, tu vois la grosse pile de dossiers sur la table ?
- Oui Monsieur.
- Trie les par dates de parussions. Je veux les récupérer prêts dans une heure.


L'androgyne ouvrit de grands yeux face à l'ordre de son patron, et se jeta presque sur la petite table en bois qui ornait la pièce pour s'emparer avec difficulté de l'énorme pile de dossiers qu'il tenta de ne pas faire tomber. Il quitta alors le bureau, sans un mot, le visage bas et rouge, sous le regard strict de Mr Kaulitz.

- Il ne fait qu'apprendre plus vite de cette manière, dit celui ci à haute voix, en tentant de se persuader qu'il s'y prenait bien.


[ ... ]
Une autre semaine était passée au " Kaulitz ' Yator " et Bill allait de plus en plus mal. Persuadé qu'il avait du commettre une énormité pour que son patron soit comme sa avec lui, il ne cessait de se remettre en question. Aussi épuisé physiquement que moralement, c'est complètement las qu'il s'étala sur son lit douillé, après une longue, très longue journée au travail.

Il lâcha un soupir énorme et roula sur le ventre, la tête dans l'oreiller. Il n'en pouvait plus... C'était trop dure ..
Son nouveau travail lui prenait tellement de temps qu'il délaissait de plus en plus ses amis, et il n'avait même plus le temps d'aller rendre visite à Evan, en prison.
Il sourit néanmoins. Il était vingt et une heure, et il constata avec bonheur qu'il ne reverrait pas Mr Kaulitz avant huit heures demain matin. Tranquillité ...






Claude MC prend le microphone, genre love story ragga muffin
Pour te parler d'une amie qu'on appelle Caroline.
Elle était ma dame, elle était ma came, elle était ma vitamine,
Elle était ma drogue, ma dope, ma coke, mon crack, mon amphétamine,
Caroline...

Les yeux du brun s'ouvrir brusquement lorsqu'il entendit la sonnerie de son portable. Jetant un ½il à son réveil, il remarqua qu'il était minuit. Qui donc l'appellerais à cette heure ci ?
Il attrapa son téléphone qui était sous son lit et il faillit s'évanouir lorsqu'il lu sur le petit écran : Patron
Bordel, pourquoi est ce que ce taré mégalomane égocentrique l'appelait t' il en pleine nuit ?
Prenant son courage à deux mains, il appuya sur la petite touche verte, apporta l'appareil à son oreille et regretta directement après son geste.

- Bill ?
- Oui monsieur ?
demanda t' il d'une voix endormit .
- Oh, je te réveille lança Mr Kaulitz d'une voix faussement désolé.
- Eh bien ou/
- Tu m'en vois désolé.
Coupa celui ci. Bref, je te veux devant la boite dans une demi heure.
- Pardon ?!


Si Bill n'était pas couché sur son lit, il serait surement tombé par terre.

- Dois-je répéter ?
- Mais pourquoi ?
- Tu es mon assistant. Et tu n'as aucune question à poser. Ne soit pas en retard .


tut tut tuuut ...


Il allait le tuer ...



Bill courait. A n'en plus finir. Et il faillit se jeter au sol pour embrasser le béton lorsqu'il il vit enfin les grosses grilles de la boite se dessiner devant lui. Il ralentit, s'accrocha à un poteau pour reprendre son souffle, et, en l'occurrence, éviter de faire une crise cardiaque à minuit et demi en pleine rue.

- Tu comptes monter dans cette voiture ou passer la nuit ici ?
demanda une voix froide dans son dos.

Il se retourna vivement et remarqua alors que Mr Kaulitz était garé juste derrière lui. Il s'avança alors timidement et grimpa à ses cotés, tandis que celui ci démarra en trombe. Bill trouva alors préférable d'attacher sa ceinture.

- Ou vas t' on Monsieur ?
Osa t' il demander.

Son patron le regarda de biais, et attendit quelques secondes avant de lui répondre d'une voix basse.

- Chez moi.


Que lui réservait t' il encore ?!





Hallo
Voici donc le premier chapitre de cette nouvelle fiction.
Avez vous apprécié ?
Je l'espère en tout cas.
Laissez un commentaire pour être prévenu.
Suite dans 40 c0ms.
Bisous
Cassouille.
 ... ... ... ... Chapitre premier *****Chapitre premier***** ... ... ... ...


Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.73.22) if someone makes a complaint.

Comments :

  • luciole

    23/08/2011

    Vraiment pas tendre le patron de Bill.
    Il en fait voir de toute les couleur, sa me fait penser au film le diable s'habille en prada.

  • Miss-Damne

    12/05/2011

    Oui le diable en prada, en fait, c'est l'histoire d'une fille vraiment sans gout, mais plutôt doué dans son job, qui consiste à obéir comme une esclave à sa patronne. Elle lui demande de faire des trucs à peu près impossible (comme trouvé la suite d'Harry Potter, que J.K Rowling n'avais pas encore finit d'écrire xD). C'est plutot pas mal. A la fin, La fille devient un vrai canon. Excellent film, si tu peux le voir, vas y !

  • lovelessXY

    11/05/2011

    'Adore! Un remix gay du diable s'habille en prada? J'attends d'en voir plus mais en tt cas je sais deja que ca sera genial vu que ca vient de toi !! Bonne chance ds tes révision pour le bac. Tu verras c'est qu'un mauvais moment a passer mdr

  • Xo-android-oX

    29/11/2010

    Nan mais c'est qu'il est vraiment ignoble Tom là dedans !!

  • Billou-kltz

    10/11/2010

    La photo de BK Gott ! **

  • Billou-kltz

    10/11/2010

    Oui le diable s'habille en prada c'est un film où une fille se fait embaucher dans une grande agence de mode alors qu'elle s'habille très mal et tout ça , en gros elle n'a rien à faire là-bas mais elle est prise puis après comme tous les films , tout le monde est beau tout le monde est gentil ;D Mais elle finit par démissionner :)
    C'est un film que j'aime beaucoup ! J'en déduis que je vais aimer ta fiction ;)

    Ah nan mais là j'ai rigolé toute seule devant mon ordi en lisant " avoir un balais dans le cul " lui allait comme un gant ce jour la. " mdr ;D
    J'aime bien quand tu décris Bill , tu passes d'un trait de caractère genre " maladroit " à un autre beaucoup mieux " travailleur " enfin je sais pas si t'as compris ce que je voulais dire ? xD

    Hmm se faire écraser pour un con comme MONSIEUR Tom le patron ça en vaut pas la peine moi je dis ! ;P Il culpabilise , c'est déjà un bon point ;)
    Sandrine , l'héroine ! lol Tu trouves pas que je dis n'importe quoi ? >< mdr

    Han Tom avec des lunettes ? ;O Ha j'arrive pas à imaginer le truc XD mais il à quel âge Tom ?
    A cause de ta fiction je vais imaginer que Tom ets un gros con toute ma vie mdr ! Non je rigole ;)

    " Chez moi " ?! Oula faut que je lise la suite là , ça m'intéresse ;D

    Bon sinon j'aime beaucoup ce premier chapitre , t'es douée :) !!

  • LoOve-sasu-naru-and-twin

    28/09/2010

    J'aurais été à la place de Bill sa fait super lgt que j'aurais démissionné.

  • amour2mortpartie2

    18/04/2010

    le tyran j'adoooore
    mdr
    peace

  • loveusedetokio

    18/04/2010

    J'aime beaucoup le premier chapitre :D

  • x-why-not-yaoi

    18/04/2010

    En bref : J'adore !!
    Tom à l'air spécial quand même ^^

Report abuse